Bref, j’ai fait la medecine esthétique

brefjaifaitdelamedecineesthetiqLes livres sur la médecine esthétique aident vainement les grands pontes à rabattre le chaland à grands renforts de pavés soporifiques.

Dans cette jungle de papier gâché, Nadine Coll et Alexandra Fabre, journalistes, relèvent le défi de tenir pendant 187 pages sur un thème d’actualité: la médecine esthétique, et plus précisément les injections de rides.
Sur un ton léger et journalistique, les auteures abordent de manière trop brève l’aspect technique de la médecine esthétique, pour s’attarder ensuite sur la dimension psychologique de ce phénomène.
Si ce manuel pratique a le mérite d’une entière indépendance par rapport aux laboratoires ou aux médecins esthétiques, on en tourne parfois un peu rapidement les pages, lassé par les pages « remplissage » de type: « Comment rester discrète après un rendez-vous: les meilleurs bobards » ou bien encore « Et notre âge, on le dit ou pas? » Ces pages ne relèvent ni d’une information ni d’une analyse pertinente. Mais après tout, est-ce vraiment l’objectif de ce livre?

Un livre à recommander aux femmes qui s’interrogent au sur le sens de la ride, qui veulent rester naturelles tout en ne supportant pas leur reflet dans la glace. Bref, une psychothérapie pas chère et humoristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *